• 26 novembre 2018

    La politique demande, pour celles et ceux qui en font, des convictions fortes, de la constance, de l’énergie, le sens des responsabilités. Mais il y a également, aujourd’hui plus que jamais, une exigence de probité et de transparence. Trop d’affaires passées ont jeté un soupçon trop souvent légitime sur les liens entre le politique et l’argent ce qui fait le lit des démagogues, nous pouvons le constater tous les jours.

    L’engagement de longue date de nos mouvements politiques pour la transparence ne doit pas se démentir.

    C’est pourquoi nous n’aurions pas compris que Alain MASSON ne démissionne pas, le départ de Jean Luc POLARD était également nécessaire, même si l’essentiel de la faute incombe au premier. Nous demandons également que soient mis en place rapidement les moyens qui permettront une plus grande transparence dans nos deux collectivités pour que cessent les doutes sur la probité des élu.e.s.

    L’ensemble des élu.e.s du conseil municipal de Brest membres des partis :

    • Europe Écologie Les Verts,

    • L'Autre Gauche-Brest Nouvelle Citoyenneté,

    • Union Démocratique Bretonne,

    • Les Radicaux de Gauche.

     


    votre commentaire
  • 31 octobre 2018

    L'Autre Gauche-Brest Nouvelle Citoyenneté soutient la projection du film "GRANDE SYNTHE, la ville où tout se joue", le lundi 5 novembre à 20h00 au cinéma Les Studios à Brest.

    La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Béatrice Camurat Jaud.

     

    "Grande Synthe, la ville où tout se joue" - Projection à Brest lundi 5 novembre au cinéma Les Studios

     

     


    votre commentaire
  • 11 octobre 2018

    Tribune des élu·e·s de l'Autre Gauche-Brest Nouvelle Citoyenneté dans le magazine de Brest métropole Sillage N°213 d'octobre 2018

    L'été 2018 restera marqué par la victoire des Bleus à la coupe du monde de football et la grande joie populaire suscitée. Brest n'est pas en reste en termes de grands moments sportifs : accueil du Tour de France, compétitions nationales de voile, de handball féminin... La ville s'investit à promouvoir le dynamisme des clubs. "Brest Culture Sport" aux Capucins les 8 et 9 septembre a ainsi pu mettre en lumière plus d'une centaine d'associations.

    Épanouissement personnel et social, citoyenneté, santé... les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer, sans parler de son poids économique. Mais cela semble méprisé dans la logique gouvernementale. Et la gronde est maximale chez les représentant·e·s sportifs : après la suppression d'emplois aidés, la baisse du budget de 480 à 450 millions € (déjà l'un des plus maigres de l'Etat), pas moins de 1600 emplois sont menacés au Ministère des sports, soit 60% de son effectif ! Ces décisions sont inacceptables.

    La pratique amateur ou de haut niveau repose déjà beaucoup sur les associations et les villes. Les collectivités locales assument à elles seules 80% du financement des équipements sportifs. Brest poursuit cet investissement : d'ici 2020 sont prévus 3 nouveaux terrains synthétiques, la réfection d’une piste d’athlétisme et du skate-park Kennedy et la reconstruction du gymnase Foch. Mais pour maintenir les investissements et les subventions tous les partenaires doivent assumer leurs responsabilités. Or le gouvernement Macron-Philippe saborde l'engagement de l'Etat en la matière !

    C’est pourquoi nous soutenons la démarche du Comité National Olympique et Sportif Français qui réclame notamment la réversion totale des droits télé sportifs au monde amateur comme le prévoit la taxe Buffet. L’engagement national ne peut se limiter à faire des JO 2024 une vitrine, cette obtention doit impulser et financer une politique sportive véritable ! C’est l’une des conditions pour atteindre les 80 médailles visées, mais surtout pour que le sport puisse être accessible et partagé par tou·te·s partout en France.

     

                                                                                                                  LES ELU·E·S DE L'AUTRE GAUCHE-BNC                                                                                                                                                                       Patrick APPÉRÉ*, Roselyne FILIPE, Charles KERMAREC*, Yvette LE GUEN                                                                                                                          elus-bnc@org-brest.fr

     

    * Patrick Appéré, président du groupe des élu.e.s de l'Autre Gauche-BNC à Brest et Brest Métropole, est adjoint au maire en charge du Sport     * Charles KERMAREC est conseiller municipal délégué aux associations sportives

     Les mandats de chaque élu·e de l'Autre Gauche sont consultables ici

    Carton rouge pour la politique sportive nationale !

    Vous pouvez retrouver la pétition nationale lancée par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) #LeSportCompte Sport pour tous, tous pour le sport ! en cliquant ici http://lesportcompte.franceolympique.com/cnosf/lesportcompte/

    Le magazine Sillage est téléchargeable dans la rubrique "Publications" du site Brest.fr en cliquant ici.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique