• Fermeture du Collège de Kerichen : Lettre ouverte à la Présidente du Conseil Départemental du Finistère

    08 octobre 2015

    Les élu-e-s municipaux de l'Autre gauche-BNC ont adressé une lettre ouverte à Nathalie Sarrabezolles, présidente du Conseil départemental du Finistère, concernant le projet de fermeture du collège de Kerichen à la rentrée 2015-2016.

    " Madame La Présidente,

    Lors du dernier Conseil municipal de la ville de Brest qui s’est tenu le jeudi 2 octobre, l’assemblée a été interpelée par l’intersyndicale du personnel et les parents d’élèves du collège de Kerichen, à propos de son éventuelle fermeture annoncée en cette rentrée 2015 et prévue pour celle de 2016. Outre les arguments qu’ils ont pu exposer, nous nous étonnions que les conditions d’un dialogue ne leur aient été proposées jusqu’alors.

    Nous avons depuis été informés qu’une réunion d’échange est programmée ces prochains jours. Aussi, en tant qu’élu-e-s siégeant au sein de la majorité municipale de Brest, nous venons par la présente vous faire part de notre positionnement.     

                           

    Les enjeux de la fermeture du collège de Kerichen sont non seulement considérables pour les élèves, leurs parents et l’équipe éducative, mais au-delà ils le sont aussi pour le territoire, la ville, et en particulier pour le quartier de l’Europe.

    Malgré un contexte défavorable du point de vue de la démographie urbaine, mais aussi du fait des déséquilibres de l’offre pédagogique optionnelle sur le territoire de Brest, du découpage de la carte scolaire, de sa desserte en transports insuffisante, le collège de Kerichen a su maintenir ses effectifs de façon stable ces dernières années.

    De plus, compte tenu des prévisions d’effectifs de l’Observatoire de la vie collégienne du département, qui laissent présager une progression continue d’ici 2020 sur le Pays de Brest, y compris pour le collège de Kerichen, cette situation paraît invraisemblable.

     

    S’il est vrai que ce secteur de la ville de Brest peut sembler bien fourni en collèges entre celui de l’Iroise, de Pen-Ar-C’hleuz, d’Anna Marly, de l’Harteloire et de Kerichen, la fermeture de ce dernier entraînerait un gonflement des effectifs (de Pen-Ar-C’hleuz notamment) qui détériorerait clairement la qualité d’accueil et d’encadrement, en particulier sur les temps de vie scolaire. Nous nous permettons de rappeler ici que l’effectif idéal d’un collège se situe entre 450 et 550 élèves, quand celui de l’Iroise en compte déjà plus de 600, que l’Harteloire les avoisinne, et qu’Anna-Marly et Pen-Ar-C’hleuz pourraient dans ce contexte très largement dépasser cette limite supérieure.

    Surtout, cette fermeture compromettrait très clairement l’œuvre de mixité sociale au sein de ces établissements, dans un quartier particulièrement touché par une grande précarité économique et sociale, et au sein duquel la ville de Brest s’investit activement pour sa rénovation urbaine et son désenclavement. En qualité d’élu-e-s municipaux nous nous interrogeons sur ces répercussions.

     

    C’est donc dans l’espoir que le débat puisse porter sur ces priorités, que nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de notre haute considération."

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :