• 17 novembre 2014

    Interventions pour le Téléphérique urbain

    Compte tenu de l'actualité brestoise à propos du téléphérique urbain, nous souhaitons rappeler la position de nos élus à ce sujet. Retrouvez donc ci-dessous leurs interventions en conseil communautaire de 2011 à 2013.

    Conseil BMO du 18 octobre 2013 :

    Cette 3ème intervention fait écho à la délibération concernant le lancement de la procédure d'enquête publique du projet de téléphérique.

    " Monsieur Le Président, chers collègues,

    Nous l’avions déjà affirmé il y a presque 1 an lors d’une précédente délibération sur ce sujet, nous sommes très satisfaits de voir le projet de liaison aérienne par câble entre le bas de Siam et le plateau des Capucins se concrétiser. Nous avons en effet toujours défendu et ceci dès le démarrage du projet « Capuçins », la création d’un « bras tendu » entre le bas de Siam et le Plateau.

    Aujourd’hui, avec le lancement de la procédure d’enquête publique, c’est un pas de plus franchi vers la concrétisation de ce beau projet.

    « Beau », car l’esthétique a de l’importance et ce téléphérique permettra de mettre en valeur un pan de notre nouveau cœur de ville. Cet outil sera à n’en point douter un atout touristique supplémentaire pour Brest. Mais pas seulement.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 25 juin 2014

    Ci-dessous les 2 interventions de nos élus lors du Conseil BMO du Mardi 24 juin.

    La première concerne la délibération des nouveaux tarifs de Bibus à compter du 1er août. Elle a servie de base à une intervention orale plus limitée, Claude Bellec du PCF étant intervenu sur la nécessité de réfléchir plus largement sur la gestion du service transport. Nous vous la retransmettons pour information :

    " Monsieur Le Président, chers collègues,

    Nous sommes amenés à nous prononcer sur les tarifs des transports urbains de voyageurs qui seront mis en place à compter du 1er août prochain. Nous souhaitons apporter quelques remarques relatives à cette délibération.

    Les tarifs Bibus vont évoluer de près de 4%, ce qui est important dans la situation économique et sociale que nous connaissons. Cette augmentation est principalement due à la revalorisation du taux de TVA applicable au transport qui est passé de 7% à 10% depuis le 1er janvier de cette année. C’est une mesure qui s’impose à nous au plan national et qui va concerner l’ensemble des usagers du service de transport public, notamment ceux pour qui l’usage du bus et du tramway est une nécessité. Nous le redisons : la TVA est l’impôt le plus injuste ! Puisqu’il ne respecte pas le principe essentiel qui fait que chacun doit contribuer en fonction de ses moyens. Son augmentation, même de quelques points, impacte directement et plus fortement les populations les plus fragiles économiquement et qui n’ont malheureusement pas d’autres choix.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 25 juin 2014

    L'intervention ci-dessous est en lien avec la délibération du rapport du délégataire de la restauration collective. Elle n'a pas été entièrement lue, suite à une intervention préalable des élus du PCF qui allait dans le même sens que la nôtre. Nous vous la retranscrivons pour info.

    « Monsieur Le Maire,

    En décembre 2010, nous avions émis des réserves en ce qui concerne le mode de gestion de la restauration collective municipale, et nous nous étonnions notamment que les premières années qui avaient suivi l’ouverture de la Cuisine centrale du Vern, n’avaient pas été mises à profit pour entamer la réflexion à ce sujet.

    Bien entendu nous savons qu’une sortie de DSP (Délégation de Service Public) n’est chose simple, et que le code des marchés publics est particulièrement mal adapté à ce type de service.

    Aujourd’hui à quelques mois avant de nous déterminer à nouveau, nous tenons à réaffirmer la nécessité d’une telle étude. Elle aurait l’avantage d’évaluer et de comparer les différents modes de gestion envisageables, ainsi qu’amener une réflexion sur le périmètre d’intervention : uniquement Ville de Brest et/ou en partenariat avec d’autres collectivités. Tout ceci bien entendu, en évaluant les incidences financières et en analysant les conséquences en moyens humains. Merci de nous indiquer si une telle étude est envisagée ou bien peut-être déjà en cours.

    Monsieur Le Maire, voici ce que nous souhaitions aborder sur cette délibération. »

    Patrick APPERE


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique